domingo, 19 de dezembro de 2010

“Le condamné à mort” (Jeanne Moreau & Étienne Daho)

http://dahofficial.com/wordpress/#scroll-928http://www.evene.fr/musique/actualite/jeanne-moreau-etienne-daho-2917.phphttp://archives.tdg.ch/TG/TG/-/article-2010-11-2894/ltbgtuetienne-daho-a-vous-voir-si-complices-votre-rencontre-paraissait-ecrite
http://static.lexpress.fr/assets/24/sommaire_12623.pdfhttp://www.lexpress.fr/culture/musique/chanson/jeanne-moreau-et-etienne-daho-l-interview-croisee_933806.htmlhttp://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20101122.BIB5986/rencontre-jeanne-moreau-etienne-daho-jean-genet-a-deux-voix.html
http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/t/55282/date/2010-11-23/article/jeanne-moreau-et-etienne-daho-chantent-jean-genet-rencontre-croisee/
http://www.lefigaro.fr/theatre/2010/11/10/03003-20101110ARTFIG00816-jeanne-moreau-et-etienne-daho-chez-jean-genet.phphttp://www.lanouvellerepublique.fr/ACTUALITE/People/Jeanne-Moreau-et-Etienne-Daho-chantent-Genet
http://next.liberation.fr/musique/01012300465-embarques-par-la-force-des-mots
http://www.lemonde.fr/culture/article/2010/11/24/jeanne-moreau-et-etienne-daho-portent-sans-trebucher-le-condamne-a-mort-sur-la-scene-de-l-odeon_1444380_3246.htmlhttp://www.elpais.com/articulo/portada/Jean_Genet/_Etienne_Daho_y_Jeanne_Moreau/Canciones/Jean/Genet/elpepuculbab/20101211elpbabpor_64/Teshttp://www.theatre-odeon.fr/fr/the_season/10_11_present_continuous/accueil-p-1976.htm
http://www.gallimard.fr/http://www.fassbinderfoundation.de/de/filme_detail.php?id=45http://periodiccircumspection.blogspot.com/2010/01/jeanne-moreau-faz-hoje-oitenta-e-dois.html

2 comentários:

  1. "Amour viens sur ma bouche ! Amour ouvre tes portes !
    Traverse les couloirs, descends, marche léger,
    Vole dans l'escalier plus souple qu'un berger,
    Plus soutenu par l'air qu'un vol de feuilles mortes." (Sur mon cou)
    Oh, oui, ce poème donne la chair de poule..Merci Hélder, bonne nuit de pleine lune.

    ResponderEliminar
  2. Quand Jeanne Moreau — toujours splendide — dit, par exemple, “Ne chante pas ce soir les « Costauds de la Lune ». / Gamin d’or sois plutôt princesse d’une tour / Rêvant mélancolique à notre pauvre amour; / Ou sois le mousse blond qui veille à la grand’hune.”, ça me traverse le cœur.
    Le très beau chant d’Étienne Daho est aussi à la hauteur d’un grand auteur (comme Jean Genet).
    Merci bien, Colo, bonne nuit automne-hiver.

    ResponderEliminar